Règlement intérieur

Être collégien à Saint Georges, c’est adhérer aux règles de vie d’un établissement catholique d’enseignement. L’élève s’engage, comme sa famille, à prendre connaissance de ce règlement et à le respecter.
Ce contrat passé entre l’élève, sa famille et l’établissement a pour but de favoriser l’épanouissement et la réussite de chacun et de tous, ce qui ne peut se faire que dans un climat de confiance mutuelle.
Il est valable dans l’enceinte de l’établissement et aussi lors des voyages et des sorties scolaires.

I) Respect des personnes et des biens

o Le respect d’autrui, la politesse, l’honnêteté sont une nécessité de la vie au collège.

o Les violences verbales ou physiques, dans le collège ou via les réseaux sociaux, ne peuvent être tolérées.

o Il est interdit d’introduire dans l’établissement des objets tranchants ou dangereux, des allumettes, des briquets, des cigarettes, des boissons alcoolisées ou énergisantes, des substances toxiques.

o Le chewing-gum est interdit dans l’établissement .

o L’utilisation du téléphone portable et des appareils audio-vidéo n’est pas autorisée à l’intérieur du collège. S’ils sont utilisés, ils seront conservés par le responsable de vie scolaire auprès de qui les parents devront les retirer eux-mêmes.

o Les déplacements au sein de l’établissement se font dans le calme. Il est interdit de courir dans les couloirs et les escaliers. Pendant les récréations aucun élève ne doit rester dans les salles ou les couloirs.

o Tenue vestimentaire : Les élèves doivent porter des vêtements décents, sans originalité excessive, sans provocation et adaptés aux exigences de la vie scolaire : pas de vêtements courts ni déchirés, pas de piercings, pas de couvre-chef (un bonnet est autorisé par temps froid), pas de coupe de cheveux excentrique, pas de maquillage. Aucun port de signes ou de tenues à caractère politique, raciste ou incitant à la violence ne sera admis dans l’établissement.

o L’établissement décline toute responsabilité en cas de vol ou de détérioration d’objets de valeur.

o Il est interdit d’attacher son vélo, sa trottinette ou tout autre moyen de transport sur le trottoir qui longe les bâtiments.

o Les élèves devront toujours avoir en leur possession le carnet de correspondance sous peine de sanction.
L’établissement s’efforce d’accueillir et de faire travailler les élèves dans des lieux propres et bien entretenus. Les élèves sont responsables de leur salle de classe, de leur place et de leurs livres. Toute détérioration entraînera réparation et sanction.

La sécurité est l’affaire de tous. Tout élève déclenchant sans raison l’alarme incendie, les extincteurs ou appareils de désenfumage.

II) Fonctionnement du collège

1) Horaires

o Les élèves doivent entrer dans la cour au moins trois minutes avant l’heure de leur premier cours.

o L’élève qui arrive en retard ne peut jamais accéder directement à sa classe. Il doit se présenter, avec son carnet de correspondance, à la personne de l’accueil qui rédigera un billet d’accès en cours. Trois retards non justifiés entraînent une consigne. Lorsque les parents ont conscience d’un retard prévisible, ils en informent aussitôt l’établissement.

o Chaque fois que les circonstances nous obligent à modifier l’horaire habituel d’une classe, les parents en sont avisés par l’intermédiaire du carnet de correspondance. Toutefois, une autorisation valable pour la durée de l’année scolaire peut être accordée par les parents en cas de vacance de cours, même inopinée, aux dernières heures de la journée. Mais un cours de remplacement peut être organisé sur le temps ainsi libéré.

o Tout élève ne peut sortir de l’établissement tant qu’il n’a pas eu sa dernière heure de cours, de retenue ou d’étude.

o Les élèves demi-pensionnaires ne peuvent sortir du collège pendant le temps du repas.

o Les élèves ne stationnent pas aux abords du collège ni le matin ni à l’issue des cours .
2) Absences (mentionnées sur le bulletin trimestriel)

o Pour toute absence prévue et motivée, une demande circonstanciée doit être adressée au chef d’établissement suffisamment à l’avance (une semaine) pour qu’une réponse puisse être donnée. Seul le chef d’établissement est habilité à accorder des autorisations d’absence durant le temps scolaire.
o Pour toute absence non prévue due à un empêchement majeur (maladie, problème familial… etc.), la famille doit prévenir l’établissement, par téléphone, dès la première heure d’absence. A son retour, l’élève devra remettre le billet d’absence figurant dans le carnet de correspondance, indiquant le motif et la durée de l’absence. Un certificat médical est exigé pour toute absence pour raison de santé d’au moins deux jours. Ces documents devront impérativement être remis à la vie scolaire avant de réintégrer les cours.

o Pour toute absence injustifiée, les parents seront informés par écrit et des sanctions seront prises.

Il est impossible d’accepter un départ anticipé en vacances ni retour tardif pour des raisons évidentes de sérieux. Les parents sont donc tenus de respecter le calendrier des congés scolaires de l’établissement. Le Rectorat sera alerté en cas de non respect de celui-ci.

III) Etudes-Travail-Résultats

Une confiance mutuelle entre professeurs, parents et élèves est indispensable pour progresser et permettre aux élèves de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Devoirs surveillés sur table (DST) :

• Les devoirs surveillés en quatrième et troisième constituent un moment important du contrôle des connaissances
• Toute tricherie ou falsification sera sanctionnée.

Bulletins scolaires :

• L’année scolaire est divisée en trois périodes qui donnent lieu à la production d’un bulletin trimestriel, envoyé par courrier. Celui-ci permet d’évaluer le travail de l’élève au cours de cette période.
• Entre-temps, des relevés de notes, transmis aux parents par l’intermédiaire des élèves, permettent de suivre les travaux courants.
• Toutefois, en cas de séparation des parents, si l’un d’entre eux souhaite expressément recevoir les bulletins trimestriels à domicile, il est prié d’en faire la demande par écrit et de joindre 3 enveloppes timbrées à son adresse.

IV) Sanctions

La sanction n’a d’intérêt que si elle est pédagogique. Les sanctions sont progressives et adaptées à la gravité des situations constatées. Elles visent à faire comprendre à l’élève que son comportement est gênant pour l’établissement, pour son entourage et pour lui-même et qu’il doit respecter les règles de la vie collective.

Le conseil éducatif : mené par le Chef d’Etablissement en présence de l’élève et d’au moins l’un de ses parents, il a pour but de trouver des solutions pour éviter d’en arriver à une sanction grave.

Tout manquement au règlement sera sanctionné par les personnes qui ont une responsabilité éducative au sein du collège : personnels éducatifs, professeurs, direction.

Les sanctions en vigueur dans l’établissement sont les suivantes :

• La retenue : pour une absence de travail, des oublis, des bavardages répétés, trois retards non justifiés, le non-respect du règlement…
• La mise en garde pour des faits plus graves, plusieurs mots dans le carnet, après trois retenues, sera notifiée sur le carnet de correspondance par le responsable de vie scolaire.
• Le Blâme, envoyé par courrier aux parents, sanctionne trois mises en garde ou une faute plus grave (tricherie, insolence, désobéissance, violence verbale ou physique…).
• L’exclusion temporaire pouvant aller jusqu’à huit jours sanctionne deux blâmes successifs ou une autre faute grave.
• Le renvoi définitif de l’établissement est prononcé par le chef d’établissement et notifié par écrit à la famille, après réunion et consultation du conseil de discipline. Ce dernier, présidé par le chef d’établissement, est une instance de dialogue qui cherche la solution la plus adéquate. Il est composé du responsable de niveau, du professeur principal, du responsable de vie scolaire, éventuellement d’un parent et d’un élève délégués de la classe. L’élève concerné est entendu lors de ce conseil. Les parents, seuls responsables légaux, sont informés par écrit de la tenue du conseil de discipline et sont invités y participer. Ils ne peuvent être assistés dans cette démarche ni se faire représenter.
La non-réinscription en fin d’année scolaire : pour des raisons disciplinaires, le Chef d’établissement peut être amené à prononcer la non-réadmission d’un élève pour l’année scolaire suivante.

L’inscription dans l’établissement emporte l’adhésion au projet éducatif et aux dispositions en découlant, notamment le règlement intérieur dont vous venez de prendre connaissance.