Sortie des 3e B et D

Le 31 mars 2022 les 3B et 3D sont allés en sortie à l’Ile Saint-Denis dans le département de Seine-Saint-Denis. Nous avons découvert où et comment sont recyclés les déchets alimentaires de la cantine de Saint-Georges. En effet, depuis cette année, les élèves trient leur plateau après avoir mangé. Ils disposent de deux poubelles. L’une pour les déchets alimentaires et une autre pour le reste des déchets (non alimentaires).

A l’Ile Saint-Denis, nous avons été accueillis par une entreprise, les Alchimistes, société spécialisée dans le recyclage des déchets alimentaires. Chaque année, cette entreprise recycle une partie du million de tonnes de déchets alimentaires produits à Paris, soit 700 tonnes et qui sont composés pour 70% d’eau. Habituellement, ces déchets sont soit brûlés soit enfouis pour fabriquer du gaz (méthane). Or les Alchimistes ont choisi de valoriser cette ressource pour en faire du compost. Comment est-il obtenu ? La recette est de mélanger ces épluchures et autres restes de repas à du bois coupé en petits morceaux. Cela forme un amas malodorant qu’il faut laisser reposer et remuer de temps en temps. Le secret réside dans les bactéries qui transforment naturellement ce tas en compost.

Photo prise par Ana DE PERETTI-VILLAR GOMEZ

Il a été impressionnant de découvrir à notre arrivée, ces grosses mottes de terres fumer, résultat visible de la transformation naturelle.

https://alchimistes.co/compost-paris/

Pourquoi produire ce compost ? Ce dernier est revendu 20 euros la tonne à une association d’horticulture, Halage. Elle dispose sur le site de l’Ile Saint-Denis de serres pour cultiver des fleurs. Pas besoin d’aller loin. C’est juste derrière le site des Alchimistes.

Photo prise par Ana DE PERETTI-VILLAR GOMEZ

L’objectif de cette association est ambitieux. D’une part, il s’agit de limiter les effets dévastateurs sur la planète d’une économie très mondialisée et énergivore, qu’est le commerce des plantes coupées. L’écrasante majorité des fleurs achetées aujourd’hui en France proviennent de pays chauds situés en Afrique (Ethiopie ou Kenya) ou en Amérique du Sud (Equateur). Ces plantes réalisent un tour presque complet de la planète pour nous parvenir. Qui plus est, elles voyagent en avion ou en bateau pour rejoindre le centre mondial du marché aux fleurs, que sont les Pays-Bas. C’est dans une dernière étape qu’elles arrivent sur les étals de nos fleuristes. Aujourd’hui, un bouquet de roses acheté en France a consommé autant d’énergie qu’un vol Paris-Londres.

Chaque année, Halage cultive et vend 250 000 tiges de différentes essences. Elles sont vendues à des entreprises prestigieuses comme le Ritz ou Chanel. Mais elles sont toutes situées dans la région parisienne. C’est une goutte d’eau dans un plus vaste océan. Mais c’est au moins cela de moins !

Halage poursuit d’autres objectifs. D’autre part, l’Ile Saint-Denis est une ancienne friche industrielle. Elle était autrefois la propriété d’un groupe de bâtiment et travaux publics (Colas). Ces cultures sont destinées à recréer un sol naturel. L’association reçoit pour cela le soutien du Département de Saint-Denis propriétaire des terrains. Enfin, l’un des volets du projet d’Halage est d’offrir à des personnes en difficulté sociale une possibilité d’insertion.

https://www.halage.fr/

Pour terminer, cette journée restera dans les mémoires pour le froid. Les élèves ont été très courageux de marcher, d’écouter et de se concentrer dans un contexte de retour du froid et de pluie. A un moment, nous avons eu même de la neige fondue. Dans ces conditions, le moindre endroit abrité comme les serres était le bienvenu. Le clou de la sortie a été la découverte d’un brasero (voir les photos). Les élèves ont découvert le plaisir simple de se réchauffer autour d’un feu.

Photo prise par Ramzi JABAL

Merci à tous pour cette belle sortie (Alchimistes, Halage, élèves de 3B et 3D, MM. BELLEC, LE PEU et LORIQUET).

Adnène ENNAÏFAR

Sitographie

sur la reconversion de l’Ile Saint-Denis

https://www.banquedesterritoires.fr/lile-saint-denis-lance-la-depollution-naturelle-dune-friche-93

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/l-ile-saint-denis-bientot-grenier-a-fleurs-du-grand-paris-16-06-2019-8094357.php

Sur les enjeux sociaux d’Halage:

https://www.lemoniteur.fr/article/les-fleurs-de-l-espoir.2065734

Sur le commerce des fleurs coupées: l’exemple des roses du Kenya

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/afrique-dynamiques-regionales/articles-scientifiques/roses-afrique-mondialisation